Quel match, quelle 2ème mi-temps de barjots. Il y a des matchs dont on se souvient longtemps, celui d'hier fera date. Taper Kielce de 5 buts alors qu'on avait un retard de 4 buts (18-22) à la 38ème minute, c'est tout simplement énorme. Un Bougnol en feu, une équipe en révolte et voilà qu'on se prend à rêver d'aller visiter les bords du lac Balaton...Mais avant d'aller dire bonjour à Gajo, il va falloir franchir l'obstacle polonais. Le champion d'Europe en titre a un genou à terre mais attention à la bête blessée, rien n'est fini. Mais avouez qu'on aurait tous signer pour aller en Pologne avec 5 buts d'avance...

20170326_162824

20170326_163049

20170326_163102

20170326_163119